LE GROUPE

Depuis la sortie du deuxième disque en septembre 2015, le groupe Gadjo présente son brûlant répertoire manouche dans une ambiance enflammée.

Né en 2006 à Lausanne, il est composé de quatre musiciens issus d’univers musicaux différents, réunis par leur passion commune pour le swing manouche. Aux deux guitares répondent un violon et une contrebasse, pour un répertoire où les standards du jazz côtoient des compositions originales, et où les reprises vont du répertoire classique aux musiques de l’Est en passant par les musiques de jeu vidéo.

Les musiciens

Vanessa Loerkens

Vanessa Loerkens joue du violon depuis son enfance et commence par suivre des cours classiques. Elle se passionne ensuite pour la musique traditionnelle irlandaise, avec laquelle elle se familiarise à l’occasion de divers voyages en Irlande, stages, sessions avec des musiciens traditionnels,… Elle s’intéresse aussi au jazz et aux musiques improvisées ce qui l’amène à suivre un cursus professionnel à l’EJMA (Lausanne) dans la classe de Pierre Blanchard. Elle obtient ainsi un diplôme d’enseignement du violon jazz en juillet 2006. Elle pratique désormais ses deux styles de prédilection au sein de différentes formations, notamment « Elandir » (musique traditionnelle irlandaise), « Gadjo » et les « New Sisters » (jazz). Elle enseigne en parallèle dans plusieurs écoles.

Diego Fernandez

Diego Fernandez débute la guitare à l’âge de 16 ans. Il forme très vite un premier groupe rock-folk avec lequel il fait ses premières scènes. Il étudie ensuite la guitare classique au Conservatoire de Lausanne. Son premier disque « Barakab » est un duo acoustique. En solo, toujours acoustique, il donne plusieurs concerts entre 2001 et 2003 et mélange les styles de Led Zeppelin aux musiques celtiques. Un de ses concerts fera l’objet d’un disque « Concert au caveau ». De 2003 à 2007, il étudie à l’EJMA la guitare jazz, qu’il enseigne aujourd’hui dans plusieurs écoles. Pendant ces années, il se passionne pour le jazz manouche. Il crée en 2005 le quartet Gadjo et joue depuis dans plusieurs formations.

Jean-Marie Reymond

Jean-Marie Reymond est compositeur instrumentiste. De 1991 à 1996 il fréquente parallèlement l’EJMA et le Conservatoire de Lausanne. En 1997, il compose en collaboration avec le musicien Roger Zanetti et l’auteur Pierre-Louis Peclat le spectacle « Lausanne-Sang » pour le Musée Historique de la ville. En 1999, il crée une musique originale pour « Chronique d’une bonne intention » d’Alex Mayenfisch, un documentaire ensuite diffusé sur la TSR dans le cadre de l’émission Temps Présent. En 2002, Jean-Marie travaille avec le chanteur Lesserteur et compose la musique pour une trentaine de chansons qui donnent lieu à un album de chansons françaises « Gentil Méchant » (sortie 2004). Il collabore en 2007-2008 avec l’auteur compositeur Nadine Mayoraz sur des chansons composées pour divers interprètes.

Sebastien Pittet

Sébastien Pittet commence la basse à l’âge de 15 ans. Il obtient son diplôme à l’HEMU en 2008 et effectue ensuite une spécialisation en pédagogie musicale à l’Université du Québec de Montréal. Durant cette période, il suit des cours avec le bassiste Alain Caron, il travaille avec des groupes de métal professionnels comme sideman pour tournées aux USA et au Canada et pour un enregistrement d’album. A son retour en Suisse en 2010, il s’engage dans différents projets à orientation jazz. Titulaire d’un CAS en didactique de la musique depuis 2016, il est également actif comme professeur de musique indépendant et remplaçant, notamment à l’HEMU. En 2012, il a collaboré avec Pascal Auberson lors de son concert anniversaire à Montreux, avec la chanteuse Éléonore et travaille au Montreux Jazz Festival en tant que bassiste accompagnateur pour le Shure international vocal contest au côté de Cyril Regamey et Emile Spany. Actuellement, il se produit dans plusieurs formations dont Grand Canard Blanc, The Bottles et d’autres projets en cours de réalisation.